AA

Laser YAG Iridotomie :


À quoi sert une séance de laser YAG pour iridotomie?

Ce traitement est réalisé pour éviter le glaucome par fermeture de l’angle ou plus rarement en crise de glaucome aigue.
L’angle irido-cornéen est compris entre la cornée (hublot transparent situé à la partie antérieure de l’œil) et l’iris qui donne la couleur des yeux et joue le rôle de diaphragme.
Cet angle est plus ou moins ouvert à notre naissance mais se réduit progressivement avec les années. En cas d’angle étroit le risque de fermeture de l’angle peut entrainer un glaucome aigu par arrêt de l’évacuation de l’humeur aqueuse à travers le filtre situé au fond de l’angle irido-cornéen (trabeculum). Cette fermeture de l’angle peut entrainer brutalement, sans signe annonciateur, une crise de douleur oculaire violente par très forte hypertonie oculaire, survenant le plus souvent la nuit.
Le traitement par Laser YAG permet de réaliser un petit orifice dans la racine de l’iris qui empêche le bombement de l’iris vers la cornée (phénomène de blocage pupillaire). Ce traitement, lorsqu’il est cicatrisé, produit un effet protecteur au long court (sauf anatomie particulière de l’angle mieux identifiée par un examen par échographie UBM).

Le laser YAG est un laser de section, contrairement au laser de rétine qui produit un effet thermique. L’effet du laser YAG est très focalisé sur l’iris pour réaliser un petit orifice dans l’iris.

Ce qu’il faut savoir et faire avant une séance de laser YAG pour iridotomie

Les risques liés au laser YAG d’iridotomie sont assez rares.

Les principaux effets indésirables qui peuvent survenir dans les suites d’une séance de laser YAG, pour iridotomie, sont un éblouissement lié aux impacts de laser, rarement une légère inflammation ou une majoration de la tension oculaire le plus souvent maitrisée par les collyres prescrits après le traitement.

Il peut arriver une légère hémorragie lors du traitement, le plus souvent spontanément coagulée, mais pouvant entrainer un arrêt du traitement avec second traitement ultérieur si l’effet de perforation de l’iris n’a pas été obtenu.

Les complications plus sévères sont rares.

 

FIche SFO – Iridotomie  Iridoplastie

Le déroulement d’une séance de laser YAG pour iridotomie

La séance se déroule au cours d’une consultation ambulatoire (sans hospitalisation).
La pupille de l’œil à traiter est contractée (et non pas dilatée) avec des collyres myotiques.
La séance se déroule en position assise, le menton placé sur une mentonnière.
Des collyres anesthésiants sont instillés dans l’œil afin de l’insensibiliser. Une lentille est posée à la surface de l’œil permettant de le maintenir ouvert sans douleur et de visualiser la racine de l’iris.
Les impacts de laser sont alors délivrés en nombre variable (souvent une vingtaine) selon la pigmentation et l’épaisseur de l’iris. Les impacts de laser YAG peuvent surprendre par un claquement sec et sont répétés rapidement jusqu’à la perforation de l’iris.
Il est possible de ressentir un inconfort lors de la séance surtout lié à l’éblouissement des impacts mais le traitement est peu douloureux en dehors de quelques impacts ressentis comme un coup d’aiguille fugace.
Une séance de laser YAG ne dure habituellement que quelques minutes.

Les suites d’une séance de laser YAG pour iridotomie

En fin de séance, une sensation de flou visuel peut persister pendant plusieurs minutes. La vision reste ensuite légèrement perturbée pendant quelques heures en raison de la contraction de la pupille.
Dans la grande majorité des cas, l’œil traité est indolore après la séance. Il arrive parfois que des phénomènes d’éblouissement en forte luminosité soient perçus avec réduction progressive de cet effet.
Il n’est pas nécessaire de couvrir l’œil après la séance de laser. Un traitement par collyre anti-inflammatoire et hypotonisant est prescrit pendant quelques jours après le traitement. En cas de traitement régulier pour glaucome les traitements habituels seront poursuivis.
Il est possible de quitter le centre juste après la séance. La conduite automobile est déconseillée en raison de la contraction pupillaire. Il est préférable d’être accompagné ou de se déplacer en transports en commun.
Il n’y a pas de contre-indication à voyager en avion dans les suites d’une séance de laser YAG.
L’efficacité du traitement est immédiate lorsque l’iris est perforé mais, un contrôle à distance permettra de vérifier la qualité de la cicatrisation de l’iris.
Le traitement par Laser YAG pour iridotomie n’entraine pas de conséquences durables sur la vision et n’est pas fait pour améliorer la vision, contrairement au laser YAG pour capsulotomie .