Angiographie à la Fluoresceine et au Vert d’Indocyanine (ICG) :


À quoi sert une angiographie ?

L’angiographie rétinienne consiste à prendre des photographies du fond d’œil avec un appareil spécifique (angiographe), après injection intraveineuse d’un produit de contraste (colorant).

Elle permet ainsi la visualisation des vaisseaux rétiniens (angiographie à la fluorescéine) et des vaisseaux choroïdiens (angiographie au vert d’infracyanine ou ICG).

Cet examen permet de poser des diagnostics de certitude, notamment dans le cadre de maladies vasculaires ou inflammatoires de l’œil, de diabète, de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), de neuropathie…

L’angiographie peut être demandée pour le diagnostic d’une maladie, pour son suivi et pour évaluer la réponse thérapeutique.

Ce qu’il faut savoir et faire avant une angiographie

L’injection du colorant peut entraîner des réactions allergiques.

Avant la réalisation de l’examen, il est important de rechercher un terrain allergique prédisposant (alimentaire, médicamenteux…). Une pré-médication anti-allergique pourra être prescrite pour prévenir ou limiter les risques.

En cas de grossesse, aucune complication due à la fluorescéine n’a été rapportée, ni pour la mère, ni pour l’enfant à naître. Pour le vert d’infracyanine, il n’y a pas d’effet toxique connu, mais, par prudence, on s’abstiendra de faire cet examen pendant les premiers mois de la grossesse.

En cas d’allaitement, il est recommandé d’interrompre l’allaitement pendant les deux jours qui suivent l’examen.

Un formulaire d’information est remis au patient à son arrivée, puis recueilli après signature. (Mettre en PJ)

Le déroulement de l’angiographie

À l’arrivée, les pupilles sont dilatées avec un collyre mydriatique. La dilatation peut gêner la vision, essentiellement de près, de manière transitoire (2 à 3h).

Une fois les pupilles dilatées, des photographies du fond d’œil sont réalisées avant injection de produit de contraste dans un premier temps.

Le produit de contraste (fluorescéine et/ou ICG) est ensuite injecté par voie intraveineuse (le plus souvent au niveau du pli du coude) par une infirmière diplômée d’état, puis de nouvelles photographies du fond d’œil sont réalisées à cadence rapprochée.

L’examen est totalement indolore. L’acquisition de certains clichés peut être éblouissante, de façon transitoire et sans conséquence.

La durée de l’examen est de 5 à 10 minutes pour une angiographie à la fluorescéine et de 20 à 30 minutes pour une angiographie ICG.

L’acquisition des clichés peut être éblouissante mais l’examen reste indolore.

Des réactions d’intolérance imprévisibles ou des incidents lors de l’injection sont possibles.

Ils sont généralement passagers et sans gravité :

  • Malaise avec sensation de chaleur dans tout le corps disparaissant rapidement en position allongée
  • Nausées disparaissant rapidement, plus rarement vomissements
  • Petit hématome au niveau du point de ponction, dû à la piqûre (sans gravité, il se résorbe spontanément en quelques jours)
  • Fuite du produit sous la peau, en dehors de la veine. Cet incident peut occasionner des douleurs au niveau du point de ponction mais est sans conséquence

L’intolérance au produit de contraste peut aussi se traduire par des réactions plus sévères, de type allergique, heureusement très rares. Ce type de réaction est plus fréquent chez les patients :

  • présentant un terrain allergique (antécédent d’eczéma, urticaire, asthme) ou des antécédents d’allergie à des aliments ou à des médicaments
  • ayant déjà eu une injection mal tolérée, lors d’un précédent examen angiographique

Les suites de l’examen

Du fait de la dilatation pupillaire il faut prévoir une gêne à la vision de près et un éblouissement pendant 2 à 3 heures après l’examen. La conduite d’un véhicule est alors contre-indiquée. Il est recommandé de repartir accompagné.

L’élimination rénale de la fluorescéine entraîne une coloration jaune fluo des urines pendant plusieurs heures après l’injection.

Après injection d’ICG, les selles peuvent se colorer en vert.

Les résultats de l’examen sont habituellement transmis directement à votre ophtalmologiste.

En cas d’urgence, vous pourrez repartir avec les clichés et le compte rendu.

L’équipe est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Centre(s) où peut être fait cet examen :