Champs Visuels (Humphrey, Octopus, Goldmann, FDT-Matrix) :


A quoi sert l’examen de champ visuel ?

L’examen de champ visuel consiste à explorer la fonction du nerf optique en testant la perception visuelle dans les différentes positions de l’espace par stimulation avec différentes mires lumineuses.   s limites de perception lumineuse en présentant à différents endroits de l’espace un spot lumineux de taille et d’intensité variable devant un œil immobile.

L’indication la plus fréquente de cet examen est le dépistage ou le suivi des patients suspects ou atteints de glaucome.

Il peut aider à détecter d’autres pathologies affectant le nerf optique comme les affections cérébrales ou neurologiques. Cet examen est aussi utile dans le cadre de certification d’aptitude (conduite de véhicules, pratique de certains sports, aptitude visuelle de certaines professions), ou encore dans le dépistage des effets indésirables de certains traitements médicamenteux (antipaludéens de synthèse, antiépileptiques, antituberculeux).

Les centres Explore Vision sont équipés de 4 types différents de champs visuels :

  • Trois tests dits automatisés (Humphrey, Octopus ou FDT Matrix)
  • Un test manuel (Goldmann)

Le choix du type d’appareil relève de l’indication posée par votre ophtalmologiste traitant.

Ce qu’il faut savoir et faire avant un examen de champ visuel

L’examen ne nécessite aucune préparation particulière et notamment ne nécessite pas de dilatation des pupilles.

Le déroulement de l’examen de champ visuel

L’examen de champ visuel se déroule en position assise, la tête positionnée face à une coupole blanche servant de support à la projection de mires lumineuses dont la taille, l’intensité et le positionnement varient de façon aléatoire. L’examen est réalisé le plus souvent œil par œil par utilisation d’un cache sur l’oeil non testé).

Lors de l’examen de champ visuel, le patient tient appuie sur un bouton tenu à la main lorsqu’il perçoit la mire lumineuse. Il est possible de cligner occasionnellement. En cas de réponse incohérente, les points seront présentés à nouveau de façon aléatoire.

L’examen est indolore, il n’y pas d’éblouissement.

Le temps de présence pour cet examen varie de 45 minutes  à 1 heure (un test complémentaire peut être réalisé en cas de résultat suspect).

Les suites de l’examen

L’examen, réalisé sans dilatation pupillaire, ne perturbe pas la vision et ne nécessite pas de personne accompagnante. La conduite automobile est possible.

Centre(s) où peut être fait cet examen :